Le pique-nique tourne au vinaigre

Une relation saine, qu’elle soit amoureuse, amicale ou familiale est une composante essentielle pour une bonne santé et un bien-être optimal. Aujourd’hui, même les études montrent à quel point la qualité de nos relations contribuent à une vie longue, saine et heureuse.

En effet, dans nos vies les relations sont un moyen incroyable de développement personnel et une source de bonheur durable. Faire d’ « être heureux ensemble » une priorité nous permet de simplement créer une vie exceptionnelle dans tous les contextes de nos vies, à la maison ou au travail. Cependant cette pratique demande une attention assidue. Elle exige que nous montrions et exprimions notre vrai « Soi » tout en honorant nos vulnérabilités.

Une étude des couples conduite aux États Unis par le Dr. Susan Campbell a montré qu’il existe 5 stades possibles pour une relation. Nous connaissons et aimons tous le premier stade, c’est celui de la lune de miel : tout est beau, tout est parfait. Passé ce stade, les choses se compliquent ; les « petits « défauts qui nous faisaient sourire ou que l’on trouvait mignons deviennent pesants avec le temps et la relation entre dans le stade du rapport de force. La critique s’installe et « fait le siège » de la relation. Un grand nombre de relations s’arrêtent alors ou restent bloquées malheureusement à ce deuxième stade.

Ce jugement que l’on porte à autrui est en fait une des clefs importantes dans le processus de transformation d’une relation.

En effet, le jugement de l’autre ou de soi- même, même s’il génère un stress, est un indice qui nous informe qu’il y a une opportunité de lâcher prise, de laisser aller un point de vue qui s’est cristallisé et qui n’est plus une vérité vraie depuis bien longtemps.

Dans chaque Podcast, Jean-François et Florence mettent en avant les jugements qu’ils portent sur leurs relations dans des situations précises de leur vie quotidienne.

Ainsi, Jean-François et Florence saisissent l’opportunité de se libérer d’un passé oublié et ancré dans leur inconscient en utilisant une méthode de questionnement simple et systématique.

Ce questionnement permet de remplacer la souffrance de la situation par un espace où l’amour devient de nouveau possible.

Au lieu de se tutoyer ils s’appellent par leur prénom pour créer un sentiment et un espace de séparation et préserver la neutralité et l’objectivité de l’animation.

Dans ce nouvel épisode, alors que Jean-françois et Florence sont à Gênes en Italie et s’apprêtent à pique-niquer, un rire de Jean-françois déclenche une réaction dramatique chez Florence…

Où aimeriez-vous écouter votre podcast ?

Vous avez le choix , cliquez simplement sur l’icône de votre choix.

Disponible sur i tunes